Cours de golf en vidéo

Apprenez facilement en suivant les différents cours en vidéo

Les effets

Conseils et secrets pour dompter les différentes trajectoires possibles d’une balle de golf

Les approches

Il existe 4 sortes de coups de golf pour approcher le green : Le coup roulé, le chip, le pitch et l’explosion dans le sable.

L’étiquette

L’étiquette régit le comportement d’un joueur sur le parcours de golf

Le putting

Adoptez la bonne stratégie pour le putting

Le grip

Le grip by iGolf

Le driving

Le driving by iGolf

L’alignement

Apprenez à positionner votre corps sur le parcours afin d’envoyer la balle au plus près du trou

La posture

Adoptez la bonne posture est très important

Le swing

Pratiquez votre swing comme un pro !

Si vous aimez nos vidéos, n’hésitez pas à liker et à partager !

Formules de jeu

MATCH PLAY

C’est la formule d’affrontement direct. Elle se joue trou par trou, en brut ou en net, le meilleur camp rendant des points au plus faible.

Un trou est gagné par le camp qui fait le meilleur score sur un trou, il peut être partagé en cas de score identique.

Dans un match play handicap, le score net le plus bas gagne le trou et prend l’honneur sur le départ suivant.

La partie est gagnée par le camp qui mène par un nombre de trous supérieur au nombre de trous restant à jouer. Un joueur qui mène de 3 trous (on dit 3 up) alors qu’il ne reste que deux trous à jouer, aura gagné par « 3 et 2 ».

En cas d’égalité à la fin d’une partie, on peut avoir recours à un départage qui généralement consiste à poursuivre le jeu jusqu’à ce qu’un camp gagne un trou.

STROKE PLAY

C’est la formule de jeu la plus classique consistant tout simplement à totaliser tous les coups joués et les éventuelles pénalités reçues sur un ou plusieurs parcours. Dans une épreuve handicap le vainqueur est le joueur dont le score brut diminué de son handicap est le plus bas.

STABLEFORD

Cette formule est plus confortable car elle autorise sans trop de conséquences des « accidents » sur un ou plusieurs trous.

Elle consiste à attribuer des points à chaque trou en comparant le score réalisé au par.

  • deux coups au plus au dessus du par : 0 point
  • un coup au dessus du par : 1 point
  • le par vaut 2 points
  • le birdie, un coup de moins que le par : 3 points
  • l’eagle, deux coups de moins que le par : 4 points
  • l’albatros, trois coups de moins que le par : 5 points

Le gagnant est celui qui a totalisé le plus grand nombre de points.

CONTRE LE PAR

C’est en fait un match play contre la « carte du parcours » qui fait le par à tous les trous. On compare, en brut ou en net le score fait sur un trou avec le par correspondant et ceci sur la totalité du parcours prévu pour tous les participants.

Foursome

Les deux joueurs du « Camp » jouent une seule balle, alternativement des départs et pendant le jeu de chaque trou. Par exemple, le joueur A drivera les trous impairs et le joueur B les trous pairs.

Quatre balles

Les deux joueurs du Camp jouent chacun une balle. Le meilleur score réalisé sur chaque trou est pris en compte.

Dans une compétition avec un handicap, la meilleure balle en net est prise en compte.

Greensome

Les deux joueurs du Camp jouent chacun une balle au départ de chaque trou puis choisissent celle qui leur convient le mieux et terminent le trou en jouant alternativement cette balle.

Chapman

Les deux joueurs du Camp jouent chacun une balle du départ, alternent pour le 2e coup. Ils choisissent ensuite celle qui leur convient le mieux pour terminer le trou en jouant alternativement.

Patsome

Les 6 premiers trous sont joués en 4 balles, les 6 suivants en Greensome, les 6 derniers en Foursome. Le décompte des coups se fait comme en Foursome.

Course au drapeau

Chaque joueur possède un drapeau personnalisé, qui sera planté à l’endroit où se trouvera sa balle lorsqu’il aura épuisé tous ses coups. Le total des coups est calculé pour chacun des joueurs en ajoutant son handicap au S.S.S.

Exemple : joueur Hcp 24, S.S.S. 71 => le joueur a un crédit de 95 coups.

Le joueur qui a planté son drapeau le plus loin sera déclaré vainqueur.

Course à la ficelle

Chaque concurrent reçoit une ficelle dont la longueur est fonction du handicap du joueur. En règle générale, 50 cm par point de handicap, mais le Comité d’épreuve peut fixer lui-même cette longueur. Cela permet au concurrent de prolonger la course de sa balle jusque dans le trou. Ou de la sortir d’un position périlleuse lorsqu’elle est difficilement jouable. Le joueur coupe alors le bout de la ficelle ainsi utilisée et continue avec la longueur de ficelle restante.

Scramble

Des joueurs constituent une équipe. Chaque joueur joue un premier coup. Le « Capitaine » choisit 1 balle de l’équipe qu’il considère comme étant la meilleure. De cet emplacement, chaque joueur joue un second coup. Le capitaine choisit à nouveau la meilleure balle, et ainsi de suite jusqu’à ce que le trou soit terminé. L’équipe gagnante est celle qui aura réalisé les 18 trous dans le plus petit nombre de coups. Les coups joués du même emplacement ne comptent que pour un coup dans le décompte.

Eclectic

Se joue sur 2 ou plusieurs cartes. La carte définitive est établie en retenant le meilleur score pour chaque trou parmi toutes les cartes jouées.

Ringer Score

C’est une formule très voisine de l’Eclectic, mais dont les bases sont, soit un nombre de cartes important, soit un nombre de cartes réalisées dans une certaine période calendaire. Se joue souvent en hivers sur 9 ou 10 cartes, pour favoriser l’entraînement des joueurs pendant cette saison. Au fil des parties chaque joueur retient le meilleur score obtenu sur chaque trou.

La meilleure carte possible se constitue progressivement jusqu’au terme de l’épreuve.

Lexique du golf

A

ACE

Trou réalisé en un seul coup.

ACCOMPAGNEMENT

Après avoir frappé la balle, les mains et la tête de club finissent l’arc de cercle.

ADRESSE

Position de préparation au swing.

AIRSHOT

Coup frappé au dessus ou à côté de la balle, fréquent chez les débutants.

ALBATROS

Trou réalisé le plus souvent par chance et par hasard en trois coups en dessous du par.

ALLER

Expression désignant les neuf premiers trous d’un parcours. Voir front nine.

ALL FLAT

Terme américain utilisé pour désigner les joueurs qui sont à égalité.

ALL SQUARE

Terme désignant des joueurs à égalité à la fin ou au cours d’un match-play.

AMOVIBLE

Que l’on peut déplacer sans pénalités. Voir obstruction amovible.

APPROCHE

Coup destiné à aborder le green, et pour lequel un fer court ou un wedge est utilisé.

ARC

Courbe dessinée par la tête de club pendant le swing.

ARMER

Plier les poignets en haut du backswing.

AVANT-GREEN

Surface entourant le green sur laquelle l’herbe est tondue plus ras que sur le fairway.

AVEUGLE (TROU)

Trou sur lequel on ne peut apercevoir le green de l’air de départ.

AIRE DE DEPART

Surface tondue ras sur laquelle le joueur se place pour entamer le trou. C’est la seule zone où le joueur est autorisé à placer sa balle sur un tee.

B

BACKDOOR

Terme utilisé lorsque la balle fait le tour du trou et rentre par l’arrière.

BACKSPIN

Effet donné à une balle lui permettant, une fois qu’elle touche le sol de rester sur place voire sur un green de revenir en arrière.

BACKSWING

Début du swing correspondant à la montée du club vers l’arrière de la balle.

BAFFY

Terme ancien pour désigner un bois n° 4 à tête petite et ronde.

BALATA

Gomme extraite d’un arbre d’Amérique Tropicale utilisée dans la fabrication des balles. Elle leur confère un toucher inimitable.

BANANA SHOT

Coup qui s’incurve généralement de gauche à droite pour les droitiers..

BASE-BALL (GRIP)

Voir grip base ball.

BENT GRASS

Herbe très haute et résistante que l’on trouve généralement sur les links ou les parcours côtiers.

BIRDIE

Trou réalisé en un coup en dessous du par.

BISQUE

Formule de jeu avec handicap. Un joueur désigne le trou sur lequel il prend une bisque en réduisant d’un coup son score sur ce trou. Il peut décider de prendre une bisque sur un trou déjà terminé.

BLASTER

Terme d’avant-guerre désignant un niblick lourd.

BLIND

Voir aveugle.

BOGEY

Trou réalisé en un coup au-dessus du par.

BOIS

Club dont la tête est en bois – bien qu’il existe aujourd’hui des « bois » métalliques – utilisé pour le drive et les longs coups sur le fairway. Les bois de 1 (driver) à 5 sont les plus utilisés.

BOIS METAL

Nom actuel donné au driver et aux bois de parcours dont les têtes sont en acier inoxydable.

BOIS DE PARCOURS

Bois destinés à jouer des coups hors de l’air de départ. Le driver n’est pas désigné comme bois de parcours même si les joueurs professionnels peuvent tenter de l’utiliser comme tel.

BRASSIE

Terme d’avant-guerre désignant le bois n° 2. La semelle de ce club était en laiton.

BRUT

Voir score brut.

BULGER

Nom donné à un ancien driver dont la face était convexe.

BUNKER

Obstacle de sable situé autour d’un green ou sur le fairway. Lorsque le bunker est situé près d’un green, la balle est généralement jouée en explosion avec un sandwedge..

BYE

Match officieux joué sur le reste du parcours, en matchplay, lorsque la partie est gagnée avant le dernier trou.

C

CADDIE

Voir cadet.

CADDIE-MASTER

Personne dirigeant l’ensemble des caddets d’un club.

CADET

Accompagnateur du joueur chargé de porter le sac de clubs et de le conseiller sur le parcours.

CALAMITY JANE

Surnom donné au putter utilisé par le légendaire Bobby Jones (USA).

CANNE

Terme non-golfique pour désigner un club de golf.

CARRY

Distance parcourue par la balle entre son envol et son premier point d’impact au sol.

CHANDELLE

Terme non-officiel désignant une trajectoire de balle trop élevée caractéristique d’un plan de swing extérieur-intérieur ou d’une tête de club passant sous la balle..

CHIP

Petit coup sec joué autour du green pour envoyer la balle près du trou.

CHIPPER

Club spécial pour effectuer un chip et dont le loft correspond en général à celui d’un fer 7 ou 8.

CLASSIC

Nombre de tournois importants adoptent ce terme pour la dénomination de leur épreuve (« Newton Classic » par exemple).

CLEAN

Sortie de bunker où le club n’a pratiquement pas touché le sable lors de l’impact.

CLEEK

Nom écossais donné aux premiers fers à face très verticale.

CLUB

Canne utilisée pour propulser la balle, qu’il s’agisse d’un bois ou d’un fer. Le nombre de clubs utilisés par un joueur est limité à 14 (généralement 4 bois, 9 fers dont 2 wedges, et un putter).

CLUB-HOUSE

Infrastructure de taille variable où est situé l’accueil du golf. C’est un lieu convivial où les joueurs aiment se retrouver autour d’un verre après un parcours. Suivant son importance, il peut inclure des vestiaires, un bar, un restaurant voire un hôtel.

COL

Partie supérieure de la tête de club reliée au manche.

COUPEE (BALLE)

Effet similaire à un slice, la trajectoire de la balle s’incurvant de la gauche vers la droite pour un droitier.

D

DEPLACEE (BALLE)

Lorsqu’une balle est arrêtée ou déportée accidentellement, on parle de balle déplacée. Elle doit être rejouée où elle se trouve.

DETRITUS

Feuilles et brindilles non fixées au sol et n’adhérant pas à la balle, que l’on peut retirer sans pénalité. La balle ne doit pas être déplacée.

DIVOT

Morceau de gazon soulevé par l’impact du club sous la balle. L’une des principales règle de l’étiquette veut que le joueur remette son divot en place. Voir escalope.

DOG-LEG

Trou sur lequel le fairway tourne franchement à droite ou à gauche. Sur les parcours boisés, il est parfois impossible de voir le green depuis le départ. Voir aveugle.

DONNER

Donner un putt. Considérer que son adversaire a rentré un putt sans qu’il ait effectivement à le faire.

DORMIE

Position d’un joueur par rapport à son adversaire quand, lors d’un matchplay, il a autant de trous d’avance ou de retard qu’il lui en reste à jouer.

DOUBLE BOGEY

Trou réalisé en deux coups au-dessus du par.

DOWNSWING

Etape du swing correspondant à la descente du club, jusqu’à l’impact avec la balle.

DRAPEAU

Marque indiquant la position du trou sur le green.

DRAW

Pour un droitier, trajectoire d’une balle qui s’incurve légèrement à gauche en fin de course. Un draw accentué peut se transformer en hook.

DRIVER

Bois n° 1 permettant de taper le drive, c’est-à-dire le coup de départ sur un trou assez long.

DROPPER

Ramasser sa balle pour la sortir d’un endroit injouable et, face au trou, la laisser retomber sur le côté, bras tendu, moyennant la perte d’un coup.

E

EAGLE

Trou réalisé en deux coups en dessous du par, le plus souvent sur les par 5.

EAU FORTUITE

Flaque sur le green , sur le fairway ou dans un bunker due à de fortes pluies. Le joueur peut dégager sa balle et la dropper sans pénalité.

ECLECTIC

Formule de jeu se déroulant sur plusieurs tours où l’on ne tient compte en final que du meilleur score réalisé sur chaque trou.

ETIQUETTE

Code de bonne conduite du golfeur sur un parcours.

ESCALOPE

Terme non-officiel désignant un divot.

EXPLOSION

Elle caractérise une sortie de bunker accompagnée de la prise et de la projection d’une certaine quantité de sable en même temps que la balle. Voir clean.

F

FACE DE CLUB

Surface du club sur laquelle a lieu l’impact avec la balle.

FADE

Pour les droitiers, trajectoire d’une balle qui s’incurve légèrement à droite en fin de course. Un fade accentué peut conduire à un slice.

FAIRWAY

Partie du parcours couverte d’herbe rase, comprise entre le départ du trou et le green, comportant éventuellement des obstacles et bordée par le rough.

FER

Club à tête métallique. On classe traditionnellement les clubs en trois catégories : longs (1 à 4), moyens (5 à 7), courts (8 à 10 plus SW).

FERME(E)

1. Dans le cas d’une tête de club, lorsque sa pointe est tournée vers l’intérieure.

2. Dans le cas du stance, lorsque la ligne des pieds est orientée à droite de l’objectif pour un droitier.

FINISH

Dernière étape du swing.

FLAT

Mot désignant un backswing dont le plan est assez horizontal (en dessous du niveau des épaules).

FLICK

Petit coup joué avec les poignets près du green, souvent pour franchir des petits obstacles.

FLOATER

Ancienne balle du XIXème siècle et du début du XXème et qui flottait sur l’eau.

FLOP

Coup où l’on prend beaucoup de sable, permettant à la balle de s’arrêter rapidement sur le green.

FOLLOWTHROUGH

Etape du swing postérieure à l’impact et accompagnant la balle, avant le finish proprement dit.

FORE

Exclamation anglaise pour prévenir le public ou les joueurs qu’une balle arrive vers eux.

FORE-CADDIE

Terme utilisé autrefois, la plupart du temps sur les parcours publics. Un joueur emploie un fore-caddie sur les parcours vallonnés pour qu’il lui signale où est tombée sa balle.

FOURSOME

Match entre deux équipes de deux joueurs. Chaque équipier joue alternativement la même balle.

FREE DROP

Drop sans pénalité accordé dans certaines situations en accord avec les règles (terrain en réparation par exemple).

FRONT-NINE

Expression américaine désignant les neuf premiers trous d’un parcours.

G

GANT

La plupart des joueurs professionnels ou amateurs utilisent un gant. Ce dernier est porté à la main gauche pour les joueurs droitiers et contribue à une meilleure prise en main du club.

GIMMIE

Terme américain. En partie amicale, les putts de quelques centimètres de l’adversaire sont donnés.

GRAIN

Sens de la croissance du gazon sur un green. Il faut produire une force plus importante pour faire rouler la balle « contre le grain ».

GRATTE

Petit coup manqué consistant à frapper le sol avant la balle.

GREEN

Partie finale de chaque trou où se trouve le trou proprement dit. Sa surface varie généralement entre 400 et 800 m².

GREEN-FEE

Droit de jeu sur le parcours. Son montant peut varier de 100 à 1000 francs suivant le golf choisi. Il est évidemment plus élevé le week-end.

GREEN-KEEPER

Responsable de l’entretien du parcours. Il dirige l’équipe de jardiniers.

GREENSOME

Formule de jeu entre deux équipes de deux joueurs. Les quatre joueurs jouent leur drive sur chaque trou, et terminent en jouant chacun leur tour à partir du meilleur drive.

GRIP

1. Partie supérieure du manche d’un club sur laquelle viennent se placer les mains.

2. Technique de prise du club.

GRIP BASE-BALL

Type de grip peu usité. Les mains sont placées l’une à côté de l’autre sur le grip, comme sur une batte de base-ball.

GRIP INTERLOCKING

Pour un joueur droitier, grip dans lequel l’index de la main gauche et l’auriculaire de la main droite s’entrecroisent.

GRIP INVERSE

Grip dont la position des mains est inversé. Pour un joueur droitier, la main droite sera la plus haute. Ce grip est assez courant au putting notamment pour les joueurs victimes de yips.

GRIP OVERLAPING

Pour un joueur droitier, grip dans lequel l’auriculaire de la main droite vient se placer sur la main gauche entre l’index et le majeur. Egalement connu sous le nom de grip Vardon.

GRIP VARDON

Autre nom du grip overlaping.

GUTTA-PERCHA

Substance caoutchoutique de Malaisie anciennement utilisée dans la fabrication des balles. Elle fut progressivement remplacée par le balata.

H

HANDICAP

Classement d’un joueur amateur, représenté par un nombre de points qu’il est autorisé à déduire de son score effectivement réalisé, en fin de parcours.

HAND NIBBLICK

Ancien terme anglais désignant un joueur qui triche dans un bunker. La balle est envoyée à la main avec une poignée de sable.

HONNEUR

Droit de jouer le premier sur un trou, privilège du vainqueur du trou précèdent.

HOOK

Désigne une balle dont la trajectoire s’incurve nettement vers la gauche, en fin de vol.

HORS-LIMITES

Terrain situé en dehors de la zone de jeu autorisée, délimité en général par des piquets blancs. Une balle hors-limites doit être rejouée du point d’envol initial, avec un coup de pénalité.

HOSEL

Point de fixation du manche sur la tête de club.

I

IMPACT

Instant précis où la tête du club rentre en contact avec la balle.

INDEX

Nombres inscrits sur la carte de score et indiquant l’ordre des trous sur lesquels un joueur à handicap bénéficie de coup(s) reçu(s).

INJOUABLE

Un joueur peut déclarer sa balle injouable moyennant un coup de pénalité, et la dropper sans se rapprocher du trou.

INLAND

Désigne les parcours construits à l’intérieur des terres, en opposition à ceux situés en bord de mer. Voir links.

INSERT

Matériau synthétique enchâssé dans la face du club pour améliorer ses performances ou son touché. Courants sur les putters et les petits fers, les inserts sont autorisés en compétition depuis quelques années seulement.

INTERLOCKING

Voir grip interlocking.

J

JIGGER

Ancien fer dont le loft était comparable à celui d’un fer 3 actuel.

K

KICK

Rebond incontrôlable de la balle lors de son impact sur le sol. On parle de bon ou de mauvais kick en fonction de la position finale plus ou moins avantageuse de la balle.

KOLVEN

Ancêtre du golf aux Pays-Bas.

L

LIE

Position de la balle sur le sol, souvent déterminante pour le choix du club.

LINKS

Parcours de bord de mer, les plus anciens et les plus célèbres étant ceux d’Ecosse. Voir Inland.

LIRE

Etudier les pentes du green avant de putter.

LISTING

Lé de tissu placé sous les grips en cuir.

LOFT

Angle d’ouverture de la face de club. Plus le numéro d’un club est petit, moins son loft est important.

LOFTER

Ancien fer muni d’une tête et d’un hosel très allongé, dont le loft était similaire à celui des fers 3 ou 4 actuels.

M

MARQUEUR

Joueur qui enregistre un score.

MASHIE

Ancien nom donné à un fer dont le loft était comparable à celui d’un fer 5 actuel.

MASHIE NIBBLICK

Ancien nom donné à un fer dont le loft était comparable à celui d’un fer 7 actuel.

MATCH-PLAY

Formule de jeu où il n’est tenu compte que des trous gagnés par chaque joueur.

MEDAL PLAY

Ancien nom du stroke-play.

MEILLEURE BALLE

Partie opposant quatre joueurs, généralement par équipe de deux, et jouant chacun sa balle. Seul le meilleur score de chaque équipe est pris en compte sur chaque trou. Appelé aussi «quatre balles meilleures balles».

MORTE (BALLE)

Balle si proche du trou que le putt suivant peut être considéré comme immanquable. En match-play, ce putt est concédé.

MORT SUBITE

Voir Sudden death.

MULLIGAN

Terme américain utilisé en partie amicale lorsqu’un joueur accorde une deuxième chance à son partenaire lors de son premier coup de départ.

MUSSELBACK

Fer dont la face arrière de la tête a la forme d’une moule.

N

NET

Voir score net.

NIBBLICK

Ancien nom donné aux fers 8 et 9.

O

OBSTACLE

Obstruction naturelle sur le terrain (bunker, ruisseau, pièce d’eau…)

OBSTACLE D’EAU FRONTAL

Fossé, cours d’eau ou pièce d’eau situés sur le fairway dans la ligne de jeu, matérialisés le plus souvent par des piquets jaunes.

OBSTACLE D’EAU LATERAL

Fossé, cours d’eau ou pièce d’eau parallèles à la ligne de jeu, matérialisés le plus souvent par des piquets rouges. Le drop peut s’effectuer de part et d’autre de cet obstacle.

OBSTRUCTION AMOVIBLE

Objet non fixé au sol comme les feuilles, les brindilles ou les pierres. Ils peuvent être enlevés à condition de ne pas faire bouger la balle.

OFFSET

Manche de club décalé en avant par rapport à la tête de club.

OMNIUM

Compétition nationale ouverte aux amateurs comme aux professionnels.

OPEN

Compétition internationale ouverte aux amateurs comme aux professionnels.

OUVERT

1. Dans le cas d’une tête de club, lorsque sa pointe est tournée vers l’extérieure.

2. Dans le cas du stance, lorsque la ligne des pieds est orientée à gauche de l’objectif pour un droitier.

OVERLAPING

Voir grip overlaping.

OVERSWING

Faire de l’overswing : dépasser l’horizontale avec le club lors du backswing. Contrôlé chez le professionnel, c’est le plus souvent un défaut dû à une cassure exagérée des poignets chez l’amateur.

P

PAR

1. Score théorique dans lequel doit être joué un parcours par un joueur scratch.

2. A chaque trou est assigné un par en fonction de sa longueur (par 3: moins de 228 mètres, par 4: de 228 mètres à 434 mètres, par 5: plus de 434 mètres).

PARCOURS

Partie du terrain sur laquelle se déroule le jeu, généralement constitué de dix-huit trous.

PARTAGE

Un trou est partagé par deux joueurs lorsqu’ils y enregistrent le même score. La partie est partagée en cas d’égalité parfaite en fin de parcours. Voir play-off.

PERSIMMON

Bois utilisé pour la fabrication de certaines têtes de club. Plus fragile que les matériaux modernes il tend à se raréfier de plus en plus, malgré un touché inégalable.

PICCOLO GRIP

Grip relâché.

PINCER

Donner à la balle un effet de backspin en ayant une trajectoire de swing « balle-terre ».

PITCH

1. Point d’impact de la balle retombant sur le green. Ce petit trou est réparé par le joueur avec un relève-pitch.

2. Petit coup en hauteur joué vers le green, afin que la balle ne roule pratiquement pas.

PITCHER

[atterrir sur] : pitcher sur le green par exemple.

PITCHING WEDGE

Club à manche court et à face très ouverte (fer 10) permettant de soulever la balle en la « pinçant » à proximité du green.

PLAY-OFF

Trous supplémentaires joués pour départager les golfeurs se trouvant à égalité à la fin d’une compétition. Voir sudden death.

PLUGEE

Se dit d’une balle enfoncée dans un bunker ou dans un terrain meuble.

POINTE

Partie de la tête de club la plus éloignée du manche.

PRACTICE

Aire d’entraînement sur laquelle les joueurs vont taper des balles ou travailler leur swing.

PROVISOIRE

Balle jouée et annoncée comme telle lorsque la précédente semble égarée ou hors limites. Si la première balle est retrouvée et jouable, la balle provisoire ne sera pas prise en compte. Dans le cas contraire, elle sera prise en compte et le joueur sera pénalisé d’un point de pénalité.

PULL

Désigne une balle qui part directement à gauche pour un joueur droitier.

PUTT

Coup roulé joué sur le green avec un putter.

PUTTER

Club utilisé sur les greens pour rentrer la balle dans le trou.

PUSH

Désigne une balle qui part directement à droite pour un joueur droitier.

Q

QUATRE BALLES

Partie opposant quatre joueurs, généralement par équipe de deux, et jouant chacun sa balle. Seul le meilleur score de chaque équipe est pris en compte sur chaque trou. Appelé aussi « quatre balles meilleures balles »..

R

REGLES LOCALES

Règles spécifiques à un parcours énoncées par la commission sportive du golf.

REGULATION (GREEN EN)

On considère qu’un green atteint avec un nombre de coups égal au par ôté de deux, est touché en régulation.

RELEVE-PITCH

Ustensile que tout golfeur respectueux de l’étiquette doit porter sur lui. Il permet de réparer les trous sur greens occasionnés par les pitches.

RETOUR

Neuf derniers trous d’un parcours constitué de dix-huit trous.

ROUGH

Partie du parcours bordant le fairway et qui laissée à l’état sauvage peut comporter arbres, arbustes, buissons ou hautes herbes.

ROUND ROBIN

Compétition au cours de laquelle les joueurs se rencontrent à l’intérieur d’une même poule.

S

SAMMY

Ancien fer à manche en bois, permettant de sortir la balle d’obstacles difficiles pour jouer le green, et dont le loft correspondait à celui d’un fer 3 actuel.

SAND WEDGE

Club à semelle large et rebondie très ouvert permettant de sortir d’un bunker.

SCORE BRUT

Score global sans tenir compte du handicap.

SCORE NET

Score après déduction du handicap.

SCORE SCRATCH

Score égal au par d’un parcours.

SCRAMBLE

Formule de jeu collective. Tous les joueurs d’une équipe frappent individuellement leur balle. Le capitaine choisit alors la balle la mieux placée et tous les joueurs rejouent à partir de ce point. Ceci jusqu’au putt final.

SCRATCH

1. Joueur scratch : joueur handicap 0.

2. Jouer scratch : faire le parcours dans le par.

SEMELLE

Partie inférieure de la tête de club, reposant sur le sol.

SHAFT

Autre nom du manche du club.

SHOT GUN

Compétition au cours de laquelle les parties prennent place sur différents tees du parcours. Un signal sonore indique à l’ensemble des participants qu’ils peuvent commencer l’épreuve.

SLICE

Pour un joueur droitier, désigne une trajectoire de balle qui s’incurve nettement sur la droite en fin de course.

SOCKET

1. Point précis où le manche rejoint la tête de club.

2. Coup raté consistant à frapper la balle avec le talon du club.

SPOON

Ancien bois correspondant au bois 3 actuel.

SQUARE

1. Terme désignant deux joueurs à égalité.

2. Position des pieds parallèles à la ligne de vol.

3. Positionnement de la face de club parfaitement perpendiculaire à la ligne de jeu derrière la balle, à l’adresse ou à l’impact.

SSJ

Scratch Score du jour. Suivant les conditions climatiques rencontrées lors d’une compétition amateur, le par peut évoluer de un ou deux points. En général, le SSJ est modifié en fonction de la moyenne globale des performances de tous les concurrents.

SSS

Scratch Score Standard. Dans des conditions climatiques normales, score à effectuer sur le parcours pour être dans le par.

STABLEFORD

Forme de compétition contre le par, dans laquelle les pars sont rehaussés en fonction de l’index du parcours. Un par net rapporte 2 points, un bogey net 1 point. Au delà, le joueur ne marque aucun point et peut ramasser sa balle avant la fin du trou. Un joueur jouant son handicap marque 36 points en net.

STANCED

Position des pieds d’un joueur lorsqu’il se met à l’adresse.

STROKE-PLAY

Formule de jeu où tous les coups sont comptés, le gagnant étant le joueur qui a réalisé le score le plus bas sur 18 trous.

SUDDEN DEATH

[mort subite] Forme de play-off où les joueurs sont départagés dès que l’un d’entre eux remporte un trou.

SWAY

Déplacement d’une partie du corps empêchant de pivoter selon un axe stable.

SWEET SPOT

Zone d’impact idéale située au centre de la tête de club.

SWING

Mouvement décrit par le club lors de l’exécution d’un coup.

SWING WEIGHT

Rapport d’équilibre poids/longueur d’un club. Théoriquement, tous les clubs d’une même série doivent avoir le même swing weight.

T

TAKE AWAY

Premier mouvement effectué par le club quand il amorce sa montée.

TALON

Partie de la tête de club située sous le manche. Voir socket.

TEE

1. Aire de départ d’un trou.

2. Pointe de bois ou de plastique sur laquelle le joueur est autorisé à placer sa balle au départ du trou uniquement.

TEESHOT

Coup effectué au départ d’un trou, la balle reposant généralement sur un tee.

TEMPO

Rythme sur lequel est effectué un swing.

TEXAS WEDGE

Terme utilisé aux Etats-Unis pour désigner le putter lorsqu’on l’utilise en dehors du green.

TIGER TEES

Aires de départ les plus éloignées, utilisées lors de certaines compétitions.

TIMING

Action de frapper la balle avec les mains, les bras et le corps en parfaite coordination.

TOPPEE (BALLE)

Coup raté lorsque la balle est frappée au-dessus de la ligne médiane. Elle vole alors au ras du sol.

TOPSPIN

Effet donné à la balle, qui la fait rouler sur elle-même dans le sens de son vol. Une fois retombée, elle va ainsi beaucoup plus loin (équivalent du lift en tennis).

TRAVERSEE

Partie du swing dans laquelle se situe la frappe elle-même.

U

UPRIGHT

Caractérise un swing dont le plan tend vers la verticale.

V

VARDON (GRIP)

Autre nom du grip overlaping.

V INVERSE

Dessin formé par le pouce et l’index de chaque main lorsqu’un joueur regarde son grip à l’adresse.

W

WAGGLE

Petits mouvements décontractants effectués au-dessus ou derrière la balle avant de frapper.

WEDGE

Club ouvert et lourd à manche court utilisé pour les sorties de bunker ou les approches lobées.

Les bases du swing

Vous trouverez ici les éléments nécessaires à la construction de votre jeu.

Dans un premier temps, vous devez connaître les fondamentaux (Grip, stance, visée Posture). Dans un second temps, nous décrierons tous les coups du Golf afin de vous guider vers la maîtrise de chaque secteur du jeu.

Si vous souhaitez comprendre ce jeu et vous améliorer alors ce chapitre vous sera très utile.

Le grip

C’est l’un des fondamentaux du golf sur lequel vous devez porter votre attention tout particulièrement. Le grip est l’un des points les plus importants du swing. Vous devez adopter un bon grip si vous souhaitez swinguer correctement. Un bon grip est la base pour développer un swing solide. Il est conseillé de l’évaluer régulièrement. Un Grip correct permet d’avoir une position de face de club square, donc d’avoir un swing naturel, sans compensation.

Il existe trois types de grip :

Technique golf : types de grip

  1. Le grip à dix doigts, dit grip baseball (première photo). Il est idéal pour les enfants et les débutants car il offre plus de force dans les mains et les bras ce qui permet de faire circuler plus facilement le club. Toutefois, il est très peu répandu chez les professionnels et les joueurs confirmés qui favorisent un des deux grips suivants.
  2. Le grip interlocking (deuxième photo), se prend en croisant le petit doigt de la main droite avec l’index de la main gauche. Ce grip peut toutefois occasionner des douleurs au niveau de l’index de la main gauche (pour un droitier). Dans ce cas, vous devez vous orienter vers le grip overlapping qui est le plus couramment utilisé.
  3. Le plus répandu d’entre eux est le grip (vardon) overlap (troisième photo). Il consiste à poser le petit doigt de la main droite sur l’index et le majeur de la main gauche.

Vous devez exercer une pression d’environ 50% de votre force sur le grip pour que celui-ci puisse circuler librement.

L’alignement

Pour que votre balle parte dans la direction souhaitée, vous devez adopter un grip correct, mais aussi être aligné correctement vers votre cible.

Comment s’aligner ?

Une technique efficace consiste à utiliser votre club pour vous aligner. Placez-vous derrière votre balle dans la ligne de la cible que vous visez. Choisissez un point de repère au sol à peu près 30 centimètres devant votre balle de telle sorte que si vous traciez une ligne entre votre balle et ce point celle-ci serait orientée directement vers votre cible.

A présent, dirigez-vous vers votre balle, alignez votre face de club avec le repère que vous aviez choisi et alignait tout votre corps par rapport à cette cible. Vous êtes prêt à effectuer votre swing.

Qu’entend-on par un alignement correct ?

Comme le paragraphe précèdent l’indique, vous devez aligner votre face de club en direction de votre cible mais aussi tout votre corps. C’est-à-dire que vos pieds, vos hanches et vos épaules doivent être parallèles à la ligne qui relie votre balle et votre point de repère.

Le stance

Le stance correspond à l’espace entre vos pieds. Un bon espace entre vos pieds vous assurera une base solide pour un pivot efficace. En revanche, si vos pieds sont trop écartés, vous ne pourrez pas pivoter. S’ils sont trop serrés, vous n’aurez pas assez d’équilibre pour swinguer correctement. En théorie, avec votre driver, votre stance doit correspondre à l’espacement de vos épaules. Au fur et à mesure que vous jouez des clubs plus ouverts, vous devez réduire votre stance. Par exemple, votre stance sera plus grand quand vous utilisez un driver que quand vous utilisez un wedge.

La position de la balle

Position golf : balle dans le stanceLa position de la balle dans votre stance dépend du club que vous jouez. Voici une image récapitulative qui présente la position idéale de la balle en fonction du club joué. Vous remarquerez que plus vous jouez un club avec un loft fermé, plus vous devez décaler votre balle vers votre pied gauche.

Par exemple, pour jouer des « coups standards » avec les fers courts (fer 8 et fer 9) et les wedges, placez la balle au centre de votre stance.

La posture

La posture que vous adoptez à l’adresse va être déterminante pour l’exécution de votre coup. Les angles que vous formez avec votre corps vont avoir une influence directe sur vos trajectoires et votre capacité à réguler votre frappe de balle. Vous devez adopter une posture athlétique qui vous permet d’être relâchée.

Comment adopter une bonne posture ?

Posture joueur de golfVotre sternum doit se trouver aux environs du bout de vos chaussures. Pour vérifier cela, placez un club au niveau de votre sternum et laissez le pendre comme sur la photo ci-contre.

Une fois cette étape validée, veillez à ce que votre dos soit droit. Votre colonne vertébrale ne doit pas être voutée. Laissez pendre naturellement vos bras, vous ne devez sentir aucune crispation. Fléchissez vos genoux jusqu’à ce que vous ayez la sensation que vous soyez ancré au sol. Veillez à ne pas avoir le poids du corps réparti trop sur les talons ou les pointes de vos pieds. Vos mains doivent pointer vers votre aine gauche quel que soit le club que vous utilisez.

La répartition de votre poids sur vos pieds doit s’adapter à votre club :

  • Avec des bois et des fers longs : 60% de votre poids doit être sur votre pied arrière (droit pour un droitier, gauche pour un gaucher). Cela favorisera un angle d’attaque plus balayant
  • Avec des fers intermédiaires, des fers courts et des wedges : votre poids doit être réparti également sur vos deux jambes, voir un peu plus sur la jambe avant. Cela favorisera un angle d’attaque plus verticale.
Posture swing golf
Un exemple de posture athlétique : Dustin JONHSON joueur du PGA tour

D’une manière générale, votre position doit être athlétique. Vous devez avoir un sentiment de puissance et de stabilité au niveau de vos jambes. Surtout n’oubliez pas d’être fièr devant la balle. Relevez la tête, dégagez votre torse et swinguer !

 

L’étiquette

L’étiquette est un ensemble de règles élémentaires qui informe les golfeurs débutants et avancés sur la conduite à tenir pour respecter le plaisir de chacun sur un parcours de golf. Vous devez montrer de la considération à l’égard de vos partenaires à tout moment.

Essayez de toujours garder à l’esprit le mot étiquette et respectez celle-ci sur le parcours et dans le club house.

Règles de conduite et de comportement

Respectez le code vestimentaire (« dress code ») du club. A savoir, dans la mesure du possible, privilégier un polo plutôt qu’un tee-shirt, privilégier un pantalon ou un bermuda plutôt qu’un jean. Les maillots de bain et les débardeurs sont vivement déconseillés.

Vérifiez l’état de vos chaussures et assurez-vous qu’elles ne disposent pas de clous sous la semelle. Les clous sont désormais interdits dans la plupart des clubs car ils endommagent le parcours, particulièrement les greens.

Indiquez votre présence au starter ou au club house avant de vous présenter sur le tee numéro un.

Contrôlez votre tempérament et ne jetez vos clubs à aucun moment. Ne frappez pas le sol avec votre tête de club.

Respectez le parcours; ne jetez pas vos déchets ou vos mégots, ne crachez pas, relevez vos divots… En bref, quittez le parcours dans l’état dans lequel vous l’avez trouvé.

 

Cadence de jeu

Un jeu trop lent affecte tous les joueurs dans votre équipe et les parties derrière vous. Faites un effort pour garder une cadence de jeu qui ne gênera personne. Si vous êtes trop lent, voici quelques conseils pour vous rythmer un peu plus :

Evitez de faire plein de coups d’essai, un ou deux suffiront.

Soyez prêts à jouer dès que c’est à votre tour, en portant votre gant à la main par exemple.

Allez à votre balle dès que la sécurité vous le permet.

Si vous voulez déterminer la distance de votre balle au trou, faites-le pendant que vous marchez vers votre balle.

Quand vous arrivez sur le green, posez votre sac à l’endroit que vous emprunterez pour aller sur le prochain trou.

Etudiez votre ligne de putt pendant que les autres sont en train de le faire, sans pour autant déranger ceux qui vont putter.

Lorsque le trou est terminé, quittez le green immédiatement.

Marquez les scores au début du trou suivant et pas sur le green.

S’il y a des chances que votre balle soit perdue ou hors limite, jouez une provisoire de façon à ne pas devoir retourner là où vous avez joué si vous ne la retrouvez pas.

Si un joueur doit chercher sa balle, aidez-le pour gagner du temps. Si vous mettez trop de temps, laissez la partie derrière vous vous dépasser.

Sur le parcours

Evitez de retirer des divots en exécutant vos coups d’essai.

Si vous retirez un divot, remettez-le à sa place bien soigneusement.

Ne sautez pas dans le bunker. Rentrez et sortez par le côté le plus bas du bunker.

Avant de quitter le bunker, ratissez le sable de façon à effacer toutes les traces que vous avez laissé et si besoin, ratissez aussi celles des autres.

S’il n’y a pas de râteau près du bunker, servez-vous d’un club et nivelez le sable le mieux possible. En effet, si un joueur atterrit dans une de vos traces de pas dans le bunker, aucune règle ne prévoit qu’il peut se déplacer sans pénalité, et il sera donc fortement pénalisé par votre faute…

Après avoir effacé toutes vos traces et celles des autres, placez le râteau hors du bunker mais proche de celui-ci de façon à ce qu’il y ait le minimum de chances possibles qu’une balle d’un autre joueur soit arrêtée par le râteau. En général, placez-le sur le côté, parallèle au bunker.

Ne posez pas votre sac ou votre chariot sur le green. Ils ne doivent en aucun cas entrer en contact avec celui-ci.

Si votre balle a pitché sur le green, cherchez le pitch et réparez-le à l’aide d’un relève pitch.

N’endommagez pas le green avec vos chaussures, en traînant les pieds par exemple.

Vous ne devez pas marcher pas sur la ligne de putt d’autres joueurs.

Evitez de vous placer trop près du trou lorsque les autres joueurs puttent.

Ne retirez pas la balle du trou avec la tête de votre putter.

Ne vous appuyez pas sur votre putter lorsque vous êtes sur le green

Maniez le drapeau avec attention et replacez-le soigneusement dans le trou, sans le jeter.

La sécurité

Lorsque vous exécutez un coup de practice ou que vous jouez votre balle, assurez-vous que personne ne soit mis en danger, ni derrière vous, ni devant vous.

Ne jouez pas avant que les joueurs devant vous soient assez loin.

Criez « BALLE » s’il y a le moindre risque que vous touchiez quelqu’un. Attention, vous ne pouvez pas toujours voir les autres joueurs. Donc si vous slicez votre balle et qu’elle se retrouve sur un autre fairway, criez par sécurité.

Abritez-vous lorsqu’il y a du tonnerre, les règles de golf ont prévu ce cas de figure.

Le set du golfeur

Les clubs de golf

Le driver

C’est le club le plus long de votre sac et qui présente le loft le plus fermé. Il est utilisé exclusivement pour les mises en jeu, lorsque vous recherchez à parcourir le plus de distance possible.

Lorsque vous débutez opté pour un loft d’au minimum 10 degré afin de bénéficier d’une portée de balle suffisante. Plus le club aura de loft, plus il sera facile à jouer. Pour jouer un driver correctement, placez la balle sur un tee afin que le haut de la tête de club se positionne au niveau de l’équateur de la balle.

Voici une photo pour illustrer la bonne position de la balle sur le tee :

Tips : Avec un driver, la balle doit être prise dans la partie ascendante du swing. Positionnez la balle dans l’alignement de votre talon gauche et swinguer la balle en remontant.

Les bois

Ils présentent les mêmes caractéristiques qu’un driver, c’est-à-dire un shaft relativement long et une face de club assez fermé. Cependant, la taille de la tête de club est plus petite que sur un driver de façon à ce qu’ils soient aussi bien utilisés sur les départs que sur le fairway. Les bois s’utilisent lorsque vous voulez sécuriser votre mise en jeu, ou que vous avez besoin de porter la balle sur une longue distance pour atteindre un green éloigné.

Tips : avec les bois, adoptez un swing balayant de sorte que la face de club longe le plus longtemps possible le sol, sans s’enfoncer dans celui-ci. Appliquez la même règle qu’avec le driver lorsque vous jouez une balle sur tee. Le haut de la face de club doit se positionner au niveau de l’équateur de la balle.

Les hybrides

Ils ont pris une place importante dans les sacs des golfeurs au cours des dernières années en venant remplacer les fers longs jugés trop difficile à jouer. Les hybrides sont un mélange entre un bois et un fer. Ils permettent de se sortir de situations compliquées et de parcourir une distance relativement importante. La taille de leur semelle permet au club de glisser sur le sol. C’est un club qui peut être joué sur le fairway mais également sur les mises en jeu lorsque le départ est étroit. Les hybrides se jouent comme les fers longs ou les bois de parcours, ils nécessitent donc un stance assez large et une balle d’avantage vers le pied avant. Vous pouvez vous inspirer de la position « long iron » sur la photo ci-dessous pour adopter une posture idéale avec les hybrides.

Les fers

Les fers sont numérotés de 1 à 9 et ils sont répartis en trois catégories :

  1. fers longs (du fer 1 au fer 4),
  2. fers moyens (du fer 5 au fer 7),
  3. fers courts (fer 8 et fer 9)

Le plus petit numéro correspond au fer qui enverra la balle le plus loin. Ainsi un fer 4 portera la balle plus loin qu’un fer 6. Aujourd’hui les fers 1 et 2 ont pratiquement disparu et ont été remplacés par les hybrides qui sont plus faciles à jouer.

Les fers sont les clubs avec lesquels vous pouvez effectuer le plus grand éventaille de coups (balle basse, balle haute, coup punché, etc.).

Il existe principalement deux types de fer : les lames et les fers à cavité. Les lames sont réservés aux très bon joueur, elles offrent un touché pur mais une une tolérance très faible et sont donc très dures à jouer. Les fers à cavités sont de plus en plus répandus dans les sacs des golfeurs car ils permettent une plus grande marge d’erreur tout en offrant une précision et un toucher satisfaisant. Les joueurs débutants doivent s’orienter vers des fers qui présentent des têtes de club dites « over size ». Ces fers offrent une plus grande marge d’erreur et permettent donc de s’amuser plus rapidement qu’avec des clubs exigeants.

Tips : plus vous jouez un fer avec un loft fermé, plus vous devez élargir votre stance et déplacer votre balle vers votre pieds avant. Avec les fers vous devez mettre la balle sur le tee relativement bas, placez la sur votre tee comme si elle reposait idéalement sur le sol. Le tee doit dépasser du sol au maximum d’un centimètre. Voici une photo qui illustre les positions à adopter avec les différents fers.

Les wedges

Ils correspondent à des fers présentant un loft supérieur à 44°. Ils produisent naturellement des trajectoires hautes mais relativement courtes qui permettent d’arrêter la balle très rapidement. On distingue les :

  • Pitching wedge : loft entre 44° et 47°
  • Gap wedge : loft entre 48° et 53°
  • Sand wedge : loft entre 54° et 58°
  • Lob wedge : loft au-dessus de 58°

Deux éléments principaux caractérisent un wedge : son loft et son bounce. Plus le loft est élevé, plus la balle s’élèvera vite et moins elle ira loin. Le bounce correspond au « rebond » du club et est très important pour les sorties de bunker. Un wedge avec un « bounce » élévé s’enfoncera moins dans le sable et sur les terrains gras, ce qui permettra au club de glisser sur le sol. En revanche, un bounce faible est particulièrement adapté aux terrains secs car il permet de mieux contacter la balle.

Tips : pour avoir un bon contact de balle avec un wedge, placer la balle très légèrement à droite du milieu de votre stance.

Le putter

Il se joue sur les greens pour faire rouler la balle jusqu’au trou. Il possède un loft très fermé (de 2° à 4°) et un shaft très vertical. Aujourd’hui, il existe un très grand nombre de forme de tête de putter différent afin que chacun trouve celle avec qui il se sent le plus à l’aise. On distingue principalement les putters de type « lame », à ceux de type « maillet ». Les lames offrent un design à la fois simple et pur, tandis que les maillets peuvent prendre différentes formes plus ou moins imposantes.

Il existe deux types d’équilibrage pour les têtes de putter :

1 – Les putters FACE-BALANCED

Avec un putter face-balanced, la face s’ouvre peu à la prise d’élan et se ferme peu après l’impact. Les golfeurs qui ont un chemin de club rectiligne au putting (square-square-square).

Pour déterminer si un putter est face-balanced, trouvez le point d’équilibre au bout de votre doigt. Si la face est parallèle au sol, le putter est alors face-balanced.

2 – Les putters TOE-BALANCED

Dans la réalité, il est presque impossible, même si c’est souhaitable de produire une trajectoire droite. La trajectoire du putter (vue de haut) dessine un arc plus ou moins prononcé. Les putters toe-balanced sont adaptés pour les golfeurs qui ont un chemin de club en arc.

Pour déterminer si un putter est toe-balanced, trouvez le point d’équilibre au bout de votre doigt. Si la pointe penche en direction du sol, le putter est alors toe-balanced.

En haut de la photo un putter face-balanced, en bas, un putter toe-balanced.

Tips : vous devez limiter au maximum l’action de vos poignées lorsque vous effectuez un putt. Pour cela effectuer un mouvement pendulaire initié par vos épaules et non pas par vos mains.

Les accessoires du golfeur

Les chaussures

Il existe des chaussures spécifiques à la pratique du golf. Elles assurent un niveau de stabilité nécessaire à l’exécution de votre swing et permettent que vous ne glissiez pas sur le parcours. Aujourd’hui les chaussures de golf sont équipées de crampons souples en plastiques et la plupart des clubs interdisent l’utilisation de pointes en acier. Il est nécessaire de contrôler régulièrement l’état d’usure de vos crampons afin de toujours bénéficier d’une accroche suffisante.

Le relève pitch

C’est un outil indispensable pour tous les golfeurs afin que les greens ne soient pas abimés. Lorsque votre balle pitch sur le green, celle-ci créait un impact que vous devez relever. Pour savoir comment relever correctement un pitch, vous pouvez regarder cette vidéo explicative :

Les tees

Vous pouvez utiliser un tee exclusivement sur le premier coup de chaque trou. Il existe des tees de différentes hauteurs, qu’il faut utiliser en fonction du club joué. En général on utilise des tees de 50 mm pour les fers et des tees de 70 mm pour les bois.

Les marques balles

Vous pouvez utiliser n’importe quel objet présentant la forme d’une pièce pour marquer votre balle sur le green. Marquez votre balle pour la nettoyer et pour ne pas qu’elle gêne les autres joueurs lorsqu’ils jouent. Veillez tout de même à ce que votre marque balle ne soit pas trop imposant.

Les gants de golf

Un gant de golf cuir répond aux exigences des golfeurs professionnels comme des amateurs en leur apportant un rapport avec le grip exceptionnel.

Meilleurs ventes de gants de golf

Bestseller No. 1
Finger Ten Gants de golf pour temps pluvieux, une paire pour droitier et gaucher ou un lot de 2 paires droitier ou gaucher, pour femme, Taille XS à XL
  • Améliorez vos performances qu'il fasse chaud, humide, ou qu'il pleuve : Le choix parfait pour un entraînement quel que soit le temps (chaud, humide, pluvieux, etc). Adhérence optimale même dans des environnements humides - Séchage rapide. Préparez-vous à jouer sous la pluie.
  • Fabriqués en matériau de qualité supérieure pour résoudre vos problèmes de transpiration et d'humidité. Le matériau en maille de qualité supérieure offre un ajustement parfait et résout vos problèmes de transpiration et d'humidité car il est très respirant. Très léger et flexible. Un produit idéal pour les golfeurs qui transpirent davantage lorsqu'il fait chaud. Il vous aidera à améliorer vos performances sans vous soucier de la transpiration car il offre une adhérence optimale.
Bestseller No. 2
Bestseller No. 3
Doigt Dix 2017 NEUF pour homme pluie sèche Grip Gants de golf Value Lot de 3 Deals tout Blanc Noir porté à gauche à la main gauche durable d'été Velcro
  • L'indispensable gant de pluie pour chaque golfeur jouant dans Wet état valeur 6 pcs toutes les portées sur la main gauche ;
  • doigt breveté de dix nouvelles de compression fournit un ajustement parfait - en microfibre évacuant et respirant - Léger et flexible ;
Bestseller No. 4
Bestseller No. 5
Gant Callaway X-Spann
  • Opti Feel Cabretta cuir sur la paume: sensation Premium
  • Chevrons en daim et silicone sur les doigts de préhension: contrôle accru de la prise
Bestseller No. 6
Paire de gants de golf pour homme Footjoy Wintersof
  • Résistants à l’eau - Micro-daim adhérent - Gardent vos mains au sec et au chaud.
  • Tricot élastique chaud, garde la chaleur.
Bestseller No. 7
Shinymod Protection UV Sun Sport de refroidissement manches bras de protection de la peau pour le cyclisme, Golf, Tennis, Randonnée et Activités en extérieur
  • Great Experience Wear: Certainement sentir cool quand ces manches sur, 99,8% Protection UV, obtenu aucun coup de soleil ou bug morsures. Pas facile de causer des bactšŠries, de la sueur rapide coup-away et sšŠchage rapide, rendre votre peau fra?che toute la journšŠe.
  • Meilleure protection pour Muscle: Con?u en tenant compte de toutes les lignes de muscle du corps pour protšŠger le muscle. Favorise une ršŠcupšŠration plus rapide des muscles et la circulation sanguine. Faites votre muscle š€ l'aise lorsque vous faites du sport
Bestseller No. 8
Pour homme Compression-fit Stable-grip véritable Cuir de vachette Gant de golf, Super Doux, flexible, résistant à l'usure et confortable, Touchlines, Blanc
  • Confortables et durables : fabriqués à partir d'un véritable cuir Cabretta de qualité supérieure , ces gants sont ultra fins, doux, aérés, légers, durables et très confortables.
  • Jouez, peu importe le temps : grâce aux perforations sur la paume et les doigts, ces gants ont une excellente aération et réduction de l'humidité, vous pouvez les utiliser pour jouer sous tous les temps.
Bestseller No. 9
Lot de 2 gants de golf unisexes pour enfants Finger Ten
  • Conçus spécialement pour les jeunes golfeurs - Couvrent de la paume au bout des doigts.
  • Coussinet de paume en similicuir amélioré pour une adhérence puissante et une durabilité accrue dans toutes les conditions de jeu.
Bestseller No. 10